Danse Macabre

Martin Zimmermann

En Suisse, on ne présente plus Martin Zimmermann. Il est le lauréat du «Grand Prix suisse des arts de la scène / Anneau Hans Reinhart2021»; et cela fait des années qu’il fait tourner avec beaucoup de succès, en Suisse et à l’étranger, ses spectacles tragi-comiques mêlant acrobaties et poésie. «Danse Macabre» est une pièce pour ensemble à composition internationale, centrée sur le personnage de Mr. Skeleton, l’alter ego de Zimmermann. Mr. Skeleton est plein de hargne, de joie mauvaise, élégant comme la Grande. Et la Grande Faucheuse s’appelle la Mort.

La pièce traite des marges de la société, de tout ce que ceux qui se croient en être le centre qualifient, explicitement ou implicitement, de «déchet» : les rebuts, ce qu’on jette, les restes, que ce soient des objets, des animaux ou des êtres humains. La scène est une gigantesque décharge. Bien sûr, on y passe régulièrement la serpillère, mais manifestement sans résultat. Car notre société expulse plutôt qu’elle n’absorbe. Cette «zone» est habitée par des êtres humains qui mènent une existence pitoyable, avec des hauts et des bas entre joie et désespoir, et, parmi lesquels, bien sûr, rode la mort.

«Danse Macabre» est un tableau mouvementé de notre temps: une danse des morts dans une décharge. Une pièce critique, sagace, profonde mais aussi extrêmement divertissante. La soirée est acrobatique, d’une rapidité et d’une virtuosité telles qu’on est tenté de pousser des ah et des oh comme au cirque. Tous virevoltent en l’air, comme si la Mort s’était donné rendez-vous avec la gravitation. La tragicomédie a élu résidence chez Martin Zimmermann – ce genre dramatique et poétique admirable qui nous est si peu accessible dans le monde germanique. À l’instar de son Mr. Skeleton, Zimmermann et son art occupent un règne entre chien et loup qui en sait plus long sur la vie que le grand jour.

The Adventures of Mr. Skeleton – Martin Zimmermann / Augustin Rebetez
Mini-train fantôme: une installation avec 12 court-métrages

Ce premier spectacle plein d’élan est l’inauguration programmatique d’une édition de la Rencontre précisément dédiée aux formes théâtrales «entre deux». Outre la pièce de théâtre, la Rencontre accueille également une autre intervention artistique de Martin Zimmermann : le Cube - ou encore, mini-train fantôme - de Mr. Skeleton. Il se visite pendant tout le festival. On y visionne dix court-métrages relevant de la satire politique, que Martin Zimmermann a tournés avec Augustin Rebetez. Tous les personnages, les bons comme les méchants, sont incarnés par Zimmermann lui-même. Et c’est à Mr. Skeleton qu’il revient de montrer comment remettre la Terre sur les rails: en roulant dans la farine ceux qui ont l’habitude d’y tirer les ficelles.

Une fois de plus : vous êtes venus de mauvaise humeur ? Vous repartirez ragaillardis. Avec, dans l’oreille, un petit bruit de dents qui claquent qui vous accompagnera pendant plusieurs jours.

Nous avons en outre le plaisir, dans le cadre de la Rencontre du Théâtre Suisse, de vous inviter au vernissage du nouveau volume de la collection MIMOS publiée par la Société suisse du théâtre (SST) qui est consacré à Martin Zimmermann et à son œuvre.

(Julie Paucker, directrice artistique)

Concept, mise en scène, choréographie
Martin Zimmermann

Crée avec et interpreté de
Tarek Halaby, Dimitri Jourde, Methinee Wongtrakoon, Martin Zimmermann

Création musique
Colin Vallon

Dramaturgie
Sabine Geistlich

Scénographie
Simeon Meier, Martin Zimmermann

Collaboration artistique
Romain Guion

Conception technique de la scène
Ingo Groher

Costumes
Susanne Boner, Martin Zimmermann

Design lumières
Sarah Büchel

Design son
Andy Neresheimer

Régisseur
Roger Studer

Administration, diffusion
Alain Vuignier 

Communication
Manuela Schlumpf 

Production
MZ Atelier

Coproduction
Kaserne Basel, Kurtheater Baden, Le Volcan, scène nationale du Havre, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, L’Odyssée — Périgueux, maisondelaculture de Bourges / scène nationale, Opéra Dijon, Theater- und Musikgesellschaft Zug, Théâtre de Carouge, Veranstalterfonds von Reso  Tanznetzwerk Schweiz – unterstützt durch Pro Helvetia, Schweizer Kulturstiftung, Zürcher Theater Spektakel

Résidence de fin de création au Kurtheater Baden
Première: 19 août 2021, au Festival Zürcher Theater Spektakel, Zurich

Martin Zimmermann bénéficie d’un contrat coopératif de subvention entre la ville de Zurich affaires culturelles, le service aux affaires culturelles du Canton de Zurich et Pro Helvetia –  Fondation suisse pour la culture.

Martin Zimmermann est artiste associé à la maisondelaculture de Bourges / Scène Nationale et à la Tanzhaus Zürich.

 

18.05.2022—19h30
durée 1h30