Madone ou la force subversive de la bonté

d’après le tableau La Madone Sixtine de Raphaël

mise en scène: Delphine Lanza und Dorian Rossel

« On aimerait parler de la bonté qui surgit, qui échappe. Celle qui donne sans compter, sans attendre un retour sur investissement. C’est qu’au nom du bien, les pires erreurs ont été commises »
Dorian Rossel

Lauréate du concours Label+ romand 2018, la dernière création de la Cie Super Trop Top (Delphine Lanza et Dorian Rossel) s’inspire du tableau La Madone Sixtinede Raphaël.Sur la base d’un corpus littéraire éclaté qui vogue de Vassili Grossman à Walser et Pessoa, six comédien-ne-s et une danseuse interrogent la bonté au cœur d’un espace vide, prison ou abri, où ils tentent de vivre et d’aimer loin des herbes folles du monde. Lovée entre les mots éparpillés, dans l’absence de texte où les corps peuvent s’exprimer, la réflexion s’articule autour des gestes gratuits, un sourire, une main tendue, le don de soi. Parfois, quelques phrases retentissent dans un instant choral fugace, sans Dieu ni attache, avant de se dissoudre dans la densité du silence. Fable humaniste qui dépeint une humanité égarée mais affranchie, Madoneprône la réhabilitation de la bonté, cette force subversive capable de créer du lien.

« Le duo Lanza-Rossel offre une mise en scène attendrissante et drôle, l’humour étant présent jusque dans la scénographie imaginée par Julien Brun, où le décor regorgeant des surprises tente parfois quelques farces. Cette boîte noire austère finira elle aussi par s’animer pour, peut-être, laisser entrer la lumière de la liberté. » Judith Marchal, Le Courrier

Mise en scène
Delphine Lanza et Dorian Rossel

Avec
Antonio Buil, Alenka Chenuz, Fabien Coquil, Giulia Crescenzi, Mimi Jeong, Delphine Lanza, Roberto Molo

Soutien dramaturgique
Carine Corajoud, Karelle Ménine et Karim Kadjar

Scénographie et lumières
Julien Brund

Stagiare scénographie et lumières
Maude Bovey

Costumes
Amandine Rutschmann

Direction technique
Matthieu Baumann

Régie plateau
Alex Auer

Construction du décor
Ateliers de la Maison de la culture Bourges, sous la direction de Nicolas Bénard

Direction de production
Bénédicte Brundet et Daphné Bengoa

Administration et logistique
Johanne Pigelet

Diffusion
Barbara Ferraggioli

Stagiaire communication
Sarah Benninghoff

Coproduction
Cie STT (Super Trop Top), Théâtre Forum Meyrin, Les Théâtres Aix/Marseille, Maisondelaculture Bourges / Scène nationale

Soutiens
Spectacle lauréat du concours Label+ romand – arts de la scène 2018, Fondation Meyrinoise du Casino, Loterie Romande, Pro Helvetia aide à la création, Ecole de la Comédie de Saint-Etienne / Diese♯Auvergne-Rhône-Alpes, Fondation Leenaards, Ernst Göhner Stiftung, Maison des compagnies, F.A.I.P Les Teintureries