Le conte des contes

d'après Giambattista Basile

mise en scène: Omar Porras (Teatro Malandro)

« Qui point ne voyage, rien ne voit ; qui rien ne voit, rien n’apprend ; qui se perd revient expert. »
Il Pentamerone

Dans une demeure située au creux d’une forêt. Monsieur et Madame Carnesino se sont mis à table avec leurs enfants, Prince et Secondine. Ils attendent le Docteur Basilio en qui la famille place tous ses espoirs : il s’agit en effet d’arracher Prince à la mélancolie et d’éviter par là-même que Secondine ne soit contaminée par ce mal pernicieux.

« Il était une fois, il était deux fois, il était trois fois… », le Docteur Basilio a inventé une thérapie révolutionnaire : la guérison par les contes… Les rôles se redistribuent tour à tour et nous traversons l’histoire de la paysanne Zapatella, celle de Preziosa, de Cendrillon, de Talia qui devient la Belle Endormie, toute une galerie de femmes qui dessine un parcours initiatique au jeune homme et le guérit.

Fondateur du Teatro Malandro et directeur du Théâtre Kléber-Méleau, Omar Porras (Amour et Psyché) adapte à la scène Lo Contu de li cunti de Giambattista Basile, écrit au 17ème siècle et aussi connu sous le nom de Pentamerone. Aussi carnavalesques que savoureuses, ces histoires populaires se révèlent sous le regard du metteur en scène un savant mélange de magie, folklore et superstition, où le burlesque se mêle au macabre et le grotesque à l’érotique avec un objectif comique avoué.Une véritable réussite pour Omar Porras qui renoue, selon Marie-Pierre Genecand avec « la cruauté vivifiante de son grand succès, La Visite de la vieille dame, les tripes et les abats en plus. Parfait en période covidienne où le sale et le décadent sont proscrits… ».

Un trésor de bouffonnerie littéraire, cruel, radical et entier!

Conception et mise en scène
Omar Porras (Teatro Malandro) 

Adaptation et traduction
Marco Sabbatini et Omar Porras

Avec
Simon Bonvin, Jonathan Diggelmann, Philippe Gouin, Mirabelle Gremaud, Jeanne Pasquier, Cyril Romoli, Audrey Saad

Assistante à la mise en scène
Capucine Maillard

Scénographie
Amélie Kiritzé-Topor

Composition, arrangement et direction musicale
Christophe Fossemalle

Costumes
Bruno Fatalot

Couture et habillage
Karine Dubois et Julie Raonison

Accessoires et effets spéciaux
Laurent Boulanger

Tapissier
Yvan Schlatter

Maquillages et perruques
Véronique Souier-Nguyen

Regie générale
Gabriel Sklenar

Création sonore
Emmanuel Nappey

Co-création lumière
Benoit Fenayon Marc-Etienne Despland

Régie son
Benjamin Tixhon et Roméo Bonvin

Régie lumière
Marc-Etienne Despland et Laurent Magnin

Construction du décor
Christophe Reichel, Alexandre Genoud, Chingo Bensong, Noé Stehlé

Peinture
Béatrice Lipp et Martine Cherix

Choréographie
Erik Otheius Pehau-Sorensen

Direction technique du TKM
Nicola Frediani

Production et production déléguée
TKM Théâtre Kléber-Méleau, Renens

Coproduction
Théâtre de Carouge

Avec le soutien de
Pour-cent culturel Migros, Fondation Champoud

Annulé
En français
surtitres allemand