Théâtre, populisme et morale

Conférence inaugurale par Bernd Stegemann

Que le théâtre ait été inventé à la même époque que la démocratie à Athènes, ne doit certainement rien au hasard. Depuis, la rhétorique politique a toujours mis en œuvre des moyens empruntés au théâtre et à son art de la représentation pour remporter l’adhésion de la majorité ; quant à la tragédie, elle met en scène les dangers de l’hybris qui guettent tous ceux qui exercent le pouvoir sur leurs semblables. La focalisation sur les conflits, qui est le propre du populisme, est également au cœur de l’action dramatique.

L’histoire du théâtre peut être vue comme un long combat esthétique visant à domestiquer le populisme au moyen de la morale. Mais la morale est-elle l’arme qu’il faut dans le combat politique, et où passe la limite entre morale et attitude moralisatrice ? Ce sont des questions qui se posent de façon récurrente.  

Après la manifestations les participants sont cordialement invités à un apéritif.

Kulturhaus Helferei, Kirchgasse 13, 8001 Zürich

Langue - allemand

 

Bernd Stegemann a étudié la philosophie et les lettres germaniques à l’université libre de Berlin et à l’université d’Hambourg. Il collabore en tant que dramaturge avec le Theater Am Turm de Francfort, le Deutsches Theater Berlin, la Schaubühne am Lehniner Platz de Berlin, ainsi qu’avec divers autres théâtres et festivals. En 2005, il a été nommé professeur d’histoire du théâtre et de dramaturgie à la Hochschule für Schauspielkunst Ernst Busch. Il a fait paraître en 2013 « Kritik des Theaters », une monographie qui a connu un grand écho, en 2015 « Lob des Realismus » et en 2017 « Das Gespenst des Populismus. Ein Essay zur politischen Dramaturgie ».

23.05.2018—18h00
En allemand
durée 1h30