Quitter la terre

mise en scène: Joël Maillard

«Imaginons un truc simple» dit la note d’intention de «Quitter la terre». Imaginons une solution permettant de libérer la terre de ses habitants pendant quelques générations afin de lui offrir une période de résilience. Les hommes ayant été inaptes à réguler leur impact sur les écosystèmes, la planète, arrivée à un point de saturation démographique et d’épuisement de ses ressources naturelles, se trouverait dans le besoin d’être régénérée.

Pour faire face à cette situation, une solution radicale a été imaginée par un personnage dont on ne sait presque rien : une partie des terriens est enlevée à l’insu de son plein gré tandis que l’autre, stérilisée, va s’éteindre d’elle-même. Les premiers sont mis en orbite autour de la terre dans des capsules spatiales.

Sur scène, l’auteur, metteur en scène et acteur Joël Maillard, et la comédienne Joëlle Fontannaz, campent deux conférenciers rapportant ce que l’on sait de cette expérience. Bien que n’ayant pas eu lieu, celle-ci a été conceptualisée de manière précise. Elle peut être exposée grâce à de mystérieux documents et instruments trouvés dans un grand carton.

De conférenciers, Joël et Joëlle vont progressivement incarner des protagonistes de cette aventure et nous permettent ainsi d’entrer à l’intérieur d’une capsule, de comprendre son fonctionnement et son organisation sociale.

Avec humour et fantaisie, Joël et Joëlle nous embarquent dans un des thèmes favoris de la littérature ou de cinéma de science-fiction, l’utopie d’un nouvel ordre social. À travers l’imagination débridée d’un inventeur factice, «Quitter la terre» soulève les questions écologiques, économiques et démographiques brûlantes qui constituent les défis des générations à venir.

Diplômé du conservatoire d’art dramatique de Lausanne, Joël Maillard a commencé son travail d’auteur et d’acteur au sein d’un collectif : la compagnie Éponyme. Désireux de mettre en scène ses textes, il a fondé SNAUT en 2010. Comme comédien il a joué pour de nombreux metteurs en scène romands et dernièrement dans «La Fabrique des Monstres» de Jean-François Peyret au Théâtre Vidy – Lausanne, aux côtés de Jeanne Balibar, Victor Lenoble et Jacques Bonnaffé.

(Karine Grasset)

Texte
Joël Maillard

Mise en scène
Joël Maillard

Avec
Joëlle Fontannaz, Joël Maillard 

Lumière
Dominique Dardant 

Son
Jérémie Conne

Maquettes et dessins
Christian Bovey

Vidéo
Daniel Cousido

Musique
Louis Jucker, Skander Mensi

Costumes
Tania d’Ambrogio

Photographies
Jeanne Quattropani, Alexandre Morel

Direction de production
Jeanne Quattropani 

Production
SNAUT

Coproduction
Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne
Lausanne Fédération d’Associations de Théâtre Populaire (FATP)

Spectacle créé le 6 juin 2017 à l’Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne


Surtitres (allemand)
Dóra Kapusta 

26.05—18h30
En français
surtitres allemand
durée 1h20