Le théâtre dans une société migratoire

Conférence et workshop avec Nurkan Erpulat

Plus d’un quart de la population suisse est peu ou prou issue de l’immigration et participe de plusieurs cultures. Pourtant la diversité culturelle, qui est la norme dans une société placée sous le signe des migrations, ne trouve pratiquement aucun écho dans la programmation ni dans les structures du théâtre en Suisse.

Invité de la Rencontre du Théâtre Suisse, Nurkan Erpulat est un expert en la matière. En tant que metteur en scène et membre de la direction tout d’abord du Ballhaus Naunynstrasse puis, depuis 2013, du théâtre Maxim Gorki de Berlin, il a beaucoup contribué à l’émergence d’un « théâtre post-migratoire ». Dans sa conférence, il parlera de l’évolution des thèmes abordés au théâtre dans une société placée sous le signe des migrations, dans le contexte du débat allemand contemporain sur la politique et la culture. Puis suivra un workshop dont les participants sont invités à réfléchir aux équivalents de ces expériences dans le contexte de la création théâtrale en Suisse.

Nurkan Erpulat est né à Ankara et a fait des études de théâtre à Izmir avant d’entrer à la Hochschule Ernst Busch de Berlin pour étudier la mise en scène. Ses productions ont été invitées à des festivals et en tournée en Allemagne comme à l’étranger et ont remporté plusieurs prix. Il a mis en scène en 2011 la pièce Verrücktes Blut conçue avec Jens Hillje au Ballhaus Naunynstrasse de Berlin. La production a été sélectionnée la même année au Berliner Theatertreffen et aux Mülheimer Theatertage ; elle a été élue meilleure pièce de l’année 2011 par la revue Theater heute et continue de figurer au répertoire du théâtre Maxim Gorki de Berlin. Dans ce même théâtre, il a entre autres mis en scène « La Cerisaie » de Tchékhov, « Entertaining Mr Sloane » de Joe Orton, « Die juristische Unschärfe einer Ehe » d’Olga Grjasnowa ainsi que « Love it or leave it! ».

Traduction simultanée allemand - français

 

26.05.2018—13h15
En allemand