Sara - Mon Histoire Vraie (1)

Ludovic Chazaud

mise en scène: Ludovic Chazaud

Tout est dit dans le titre... quoique ! En effet, on ne saura pas s’il s’agit réellement d’une histoire vraie, celle de Ludovic qui retrouve Sara. On pensera le savoir et puis, finalement, on réalisera que l’incertitude demeure au-delà des applaudissements, tout comme nos émois d’adolescent exhumés par cette histoire, ces histoires. Celles de Ludovic Chazaud, auteur et metteur en scène, qu’il se plait à nous raconter en les entremêlant, entre passé et présent, réalité et fiction. Un peu comme dans un rêve ou à l’évocation d’un souvenir, lorsque notre regard sur les événements transforme la réalité.

En préambule au spectacle, il nous informe d’emblée qu’il va nous parler de ses retrouvailles avec Sara, une amie d’enfance, dont il était amoureux. Installé en marge de l’espace de jeu, il gardera un œil sur le spectacle pendant toute sa durée, comme pour assister une nouvelle fois à son histoire. Sur le plateau entièrement blanc, dans une scénographie sobre et habillée mélancoliquementpar Cédric Simon à la guitare, Céline Nidegger et Mathias Glayre, incarnant Ludovic et son amie Sara, vont tenter de reconstruire ce passé commun. Leurs retrouvailles, 18 ans plus tard, font jaillir du passé une histoire de harcèlement scolaire au dénouement sordide. Tendresse, nostalgie et cruauté se côtoient dans cette autofiction à la fois intrigante et déroutante.

On retrouve ces mêmesémotions dans les mises en scène précédentes de Ludovic Chazaud comme Couvre-feux une adaptation du récit de Didier-Georges Gabily, créée au TPR, La Chaux-de-Fonds et présentée, entre autres, aux Journées du Théâtre Suisse Contemporain 2015 ou encore Imaginer les lézards heureuxd’après Stig Dagerman créé à La Grange de Dorigny, Lausanne, dans le cadre d’une convention de subvention de trois ans de l’Etat de Vaud. Ludovic Chazaud, d’origine française s’est formé comme comédien à La Manufacture de Lausanne. Installé en Suisse depuis 2006, il est à l’origine de la création de la compagnie Jeanne Föhn en 2009 dont il en assure la direction artistique.

(Brigitte Romanens-Deville)

Texte et mise en scène – Ludovic Chazaud

Collaboration artistique – Aline Papin

Avec – Céline Nidegger, Mathias Glayre, Ludovic Chazaud

Création son et musiques – Alexis Gfeler, Cédric Simon

Création lumières – Joana Oliveira

Création costumes – Olga Kondrachina

Scénographie et construction – L’illustre atelier – Serge Perret

Administration – Maria Da Silva

Production – Cie Jeanne Föhn

Coproduction – Petitthéâtre de Sion, Théâtre La Grange de Dorigny-UNIL, Lausanne

Avec le soutien de – Ville de Lausanne, Canton de Vaud, Pour-cent culturel Migros, Loterie Romande

Spectacle créé en Février 2018 à La Grange de Dorigny-UNIL, Lausanne

Surtitres allemands (SUBTEXT: Yvonne Griesel)

23.05.2019—18h00
23.05.2019—20h30
En français
surtitres allemand
durée 1h25'